Questions existentielles

Page 30 sur 31 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant

Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Mar 6 Fév - 8:50

Faites livrer vos mots doux à vélo
Vous souhaitez distribuer de l'amour pour la Saint-Valentin, et cherchez une façon originale de déclarer votre flamme ? La Maison du Vélo à Toulouse a la solution. Cette année, l'association propose la livraison de mots doux à bicyclette.
Les messages seront inscrits sur des cartes graphiques, concoctées grâce au «vélo psychédélique» : une invention maison qui projette, via l'entraînement du plateau, de la peinture sur les cartes.

Les missives hautes en couleurs seront ensuite déposées chez leurs destinataires, dans un rayon de cinq kilomètres autour de La Maison du Vélo (située en face de la gare Matabiau). «Nous voulions nous éloigner des clichés commerciaux autour de la Saint-Valentin, avec une analyse originale et humoristique», explique Alice Pavillet, responsable du pôle culture de l'association. L'association recherche des bénévoles prêts à se transformer en Cupidon à deux roues le temps d'un après-midi.

La Dépêche du Midi

PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Ven 9 Fév - 10:35

Pays-Bas : Hermien, une vache en cavale, émeut le pays
Le bovin s'est échappé juste avant de partir pour l'abattoir. Cachée dans un bois depuis plus d'un mois, Hermien ne se laisse pas capturer.
PAR LE POINT.FR (AVEC AFP)
Elle a décidé d'aller à l'encontre de son (funeste) destin. Hermien, une vache limousine de trois ans et demi, est devenue une star aux Pays-Bas en échappant à l'abattoir. Alors qu'elle devait être emmenée dans un camion avec plusieurs de ses congénères, elle a réussi à prendre la fuite avec une autre vache. Si cette dernière a été capturée très rapidement, Hermien, elle, reste introuvable. Elle s'est réfugiée dans un bois situé à l'est du pays, où elle est traquée depuis plus d'un mois, rapporte l'Agence France-Presse.
Hermien ne sort de sa cachette que la nuit, pour aller se nourrir dans des étables voisines et reste bien cachée le reste du temps. Si elle se retrouve seule dans son bois, Hermien peut compter sur le soutien de tout le pays. Son histoire rocambolesque a profondément ému les Néerlandais, qui se mobilisent pour la retrouver et lui offrir la retraite qu'elle mérite. Les internautes ont largement repris l'histoire du bovin et exprimé leur compassion en créant les hashtags « #JesuisHermien » et « #GoHermien ». Un allié de poids a même apporté son soutien à la vache : Pieter van Vollenhoven, beau-fils de l'ancienne reine Beatrix, a tweeté ; »Nous devons sauver la vache Hermien (...) achetons-la ensemble pour lui offrir la liberté. »

50 000 euros récoltés

Son message a été entendu sur les réseaux sociaux puisqu'une cagnotte a été mise en ligne par le parti animaliste Pour les animaux. Selon le quotidien néerlandais AD , le financement participatif aurait déjà obtenu 50 000 euros, de quoi racheter la vache à son propriétaire. Le parti souhaiterait ensuite l'envoyer dans un refuge pour bovins ayant échappé à l'abattoir ou anciennement maltraités. Mais, avant d'offrir à Hermien la sécurité, il faudrait pouvoir la capturer.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Sam 10 Fév - 9:54

Le filet à provisions en coton, nouveau sac à la mode
Fabriqué en Normandie par la société Filt, le filet à provisions 100 % coton, appelé aussi « filet de mémé », fait un retour en force.
DE NOTRE CORRESPONDANT À CAEN, JEAN-PIERRE BEUVE
 Le Point.fr
La fin des sacs en plastique gratuits et la vogue des produits naturels ont donné un coup de jeune au bon vieux filet à provisions en coton. Produit phare de la société normande Filt durant l'après-guerre, ce sac était peu à peu tombé en désuétude. « En 2010, on n'en vendait pas plus de 5 000 par an », déclare à Ouest-France Catherine Cousin, cogérante de Filt. Fondée en 1860, cette entreprise de Caen (Calvados) reste spécialisée dans le tissage et le tressage de cordons et de filets.
Lorsqu'il s'est agi de relancer la production des « filets de mémé  », l'entreprise a dû rappeler une couturière partie à la retraite : cette dernière a transmis sa technique à ses collègues plus jeunes. Afin de mettre en valeur ce savoir-faire, le nom de la couturière figure désormais sur chaque sac. Mais fini le sac gris un peu tristounet, place aux filets de toutes couleurs, du pastel au plus vif, et de toute taille.
Nouveaux usages

Avec un produit pour enfant, un filet qu'on peut porter à l'épaule, un sac XXL pour le linge ou les jouets. Avec quelques adaptations, le filet peut aussi se transformer en gibecière pour le chasseur. Les qualités initiales du produit demeurent : un cabas solide, peu encombrant, lavable en machine et bon marché. En 2017, Filt, qui réalise un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros, a vendu 200 000 filets, dont la moitié à l'export. En particulier en Asie.
Les filets de Filt ont aussi d'autres usages : ils enveloppent les jambons d'Aoste, assurent l'essentiel des hamacs ou complètent évidemment les paniers de basket-ball. Une nouveauté : l'écharpe porte-bébé. L'entreprise normande a également conquis un marché de niche : elle tisse les mèches en coton des lampes Berger. Un véritable retour en grâce pour le filet hier encore remisé au placard.
Filets de mémé ©️  Jean-Pierre Beuve / Le Point
Les filets de Filt enveloppent désormais les jambons d'Aoste.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Dim 11 Fév - 8:32

La glace la plus dangereuse du monde: signez la décharge avant d'acheter
"Respiro del Diavolo", traduisez "Le souffle du diable", est un nom prometteur. Mais il ne s'agit pas d'une sauce piquante pour rehausser une pizza: c'est le nom d'une crème glacée à base de piments que l'on trouve dans un salon écossais. Attention, cette glace hors du commun, "la plus dangereuse du monde" ne se consomme pas sans certaines mesures de sécurité.
Vous avez plus de 18 ans et vous êtes prêt à traverser la Manche puis à signer une décharge avant de goûter à cette crème glacée de feu? Alors la glace la plus dangereuse du monde, vendue au Aldwych Café près de Glasgow en Ecosse, est une expérience à votre portée. 

Considérée 500 fois plus piquante que le Tabasco, la Respiro Del Diavolo atteint un score de 1.569.300 points sur l'échelle de Scoville, qui mesure la force des piments en les classant tant par points que par catégories, de "neutre" à "nocif" en passant par "torride", "vocanique" et "ardent", par exemple. En suivant cet indice, la glace piquante qui flirte avec le haut du classement vous brûlera 31 fois plus la langue qu'une bouchée de piment de Cayenne, et seulement 3,3 fois moins qu'un spray de gaz poivre, utilisé par la police (5.300.000 points). La crème glacée est, toujours selon l'échelle de Scoville, classée "dangereuse". 

Préparée depuis peu en Ecosse, cette recette italienne de 1936 a été importée le mois dernier par Martin Bandoni, propriétaire de l'Aldwych Café. "Je sais que les habitants de Glasgow aiment la nourriture très relevée, mais c'est ici une explosion nucléaire dans la bouche", s'amuse-t-il.


Une boule dans un petit pot vous coûtera deux livres (2,25 euros), un cornet 1,9 livre (2,14 euros). Il vous faudra donc signer au préalable un document confirmant que vous prenez l'entière responsabilité du risque encouru en consommant la Respiro Del Diavolo.
7sur7

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Mar 13 Fév - 8:43

"L'épicentre de l'amour", c'est en Slovaquie
Le poème d'amour le plus long du monde est né en 1844 à Banska Stiavnica en Slovaquie, 2.900 lignes d'un écrivain du cru. Aujourd'hui, la petite ville médiévale veut se muer en un lieu de pélerinage pour les amoureux du monde entier, grâce à une "Banque de l'amour" créée pour stocker leurs histoires.
Pour que Banska Stiavnica rejoigne Paris ou Vérone sur la carte des places romantiques, une ONG locale cultive le souvenir de l'histoire (malheureuse) du poète Andrej Sladkovic et de sa muse Marina -- contrainte par ses parents bourgeois d'épouser un riche fabricant de pains d'épices plutôt qu'un auteur désargenté -- et a aménagé 100.000 compartiments sous l'ancienne maison de la belle, voués à accueillir des histoires d'amour et des souvenirs de couples.

Publié en 1846, le long poème où Andrej Sladkovic crie sa flamme et son désespoir amoureux a été enregistré comme l'œuvre de ce genre la plus longue du monde par l'Académie mondiale des records (basée à Miami en Floride, principale rivale du Livre Guinness des records). Il a été traduit en plusieurs langues, dont l'allemand et le français.

Andrej, Marina et la maison en Slovaquie: l'histoire est moins célèbre que Roméo, Juliette et le balcon de Vérone, mais elle a le mérite d'être authentique et l'ONG "Epicentre de l'amour" compte bien capitaliser là-dessus.

"Quand les 100.000 boîtes seront remplies d'histoires, cette maison deviendra le lieu de la plus grande concentration d'amour du monde, l'Epicentre de l'amour", prédit Katarina Javorska, chargée des relations publiques de l'ONG.

L'association a installé son siège dans l'ancienne maison de Marina et, après deux ans de travaux, a inauguré en décembre une exposition interactive présentant notamment une copie du manuscrit du poème de Sladkovic, sa bibliothèque et un "amouromètre" censé mesurer la force des sentiments d'un couple.

Mais c'est sous la maison que semble se situer la principale attraction, avec la "Banque de l'amour". Un long tunnel dans le souterrain du bâtiment a été transformé en chambre forte comptant 100.000 compartiments, où les amoureux peuvent "faire des dépôts" à certains moments de l'année. Sans surprise, la prochaine date est... la Saint-Valentin. Les amateurs peuvent même réserver leur place sur http://epicentrumoflove.com/

"Nos visiteurs ne cachent pas leur étonnement quand ils voient comment cette histoire, et ce poème qui fait partie des lectures obligatoires à l'école primaire, ont été transformés en une expérience pratique", se félicite Mme Javorska.

Un 'registre de l'amour' 
inRead invented by Teads
"Nous reviendrons ici, mon fiancé et moi, dans quelques jours et déposerons les tickets de cinéma de notre premier rendez-vous", confie à l'AFP Dominika Hrabusova, 24 ans, qui vit à Lucenec, une ville de la région.

Pour Jan et Anna, un couple accompagné d'un bébé de sept mois, c'est déjà la "quatrième ou cinquième visite à Banska Stiavnica". "Avant notre mariage, nous venions plus souvent", confie Jan, 38 ans. "La ville est en soi un bijou", dit-il, en se disant "impressionné par la créativité" de l'exposition.

Jadis connue pour ses mines d'argent, la petite ville de 10.000 habitants est inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco en raison de son histoire minière qui remonte au Moyen Age et de son centre urbain datant du 16e siècle.

Dans la maison de Marina, l'architecture ancienne demeure, cohabitant avec un concept d'exposition moderne. Le sol du tunnel du 16e comprend des carreaux de miroirs multipliant à l'infini les "boîtes d'amour" - petits tiroirs en bois - qui tapissent les murs. Dans une pièce du bâtiment, les personnages de peintures murales s'animent soudain pour jouer des scènes de la vie amoureuse, et l'illusion est parfaite. Les visiteurs sont aussi invités à remplir un "registre de l'amour", un livre de 3.200 pages pesant 53 kilos.


"Certains estiment le projet très audacieux et ambitieux. Mais si des millions de gens sont prêts à aller à Vérone pour voir le balcon de Roméo et Juliette, un couple imaginaire, je pense que beaucoup viendront à l'Epicentre de l'Amour pour revivre une vraie histoire d'amour", veut croire Mme Javorska.
LaDepeche

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Jeu 15 Fév - 10:11

Un Belge reçoit par erreur 2 000 milliards d'euros sur son compte en banque
Et vous, comment réagiriez-vous si vous receviez soudainement 2 000 milliards d'euros sur votre compte en banque ? Luc Mahieux, un attaché parlementaire belge, est devenu le temps de quelques heures l'homme le plus riche du monde et a pris ce nouveau statut avec philosophie. Il faut dire qu'il savait pertinemment que cette somme, qui équivaut à presque cinq fois le PIB de son pays, lui avait été adressée par erreur.
Une plateforme très généreuse

Luc Mahieux a même partagé sur son compte Facebook une capture d'écran de ses mouvements bancaires accompagné du commentaire suivant : « C'est un débit ou un crédit ? Il n'y a pas de moins devant !? Je vais quand même téléphone à ma banque ».
Quant à l'origine de ce virement faramineux, l'ex milliardaire a donné une explication simple au média belge Matélé : « Je me suis abonné il y a quelques temps sur un site qui m'a réclamé les coordonnées de ma carte bancaire. Après m'être aperçu qu'il me ponctionnait tous les mois 34,90 euros, j'ai voulu résilier mon abonnement. La somme arrivée sur ma carte provient de cette plateforme. » Luc Mahieux a alors fait bloquer sa carte, craignant de s'être fait pirater et la somme a alors disparu de son compte en banque.
Bien que très éphémère, sa nouvelle situation a fait quelques envieux qui n'ont pas tardé à le solliciter sur les réseaux sociaux. Une situation qu'il a une nouvelle fois gérée avec humour : « Je tiens à préciser à tous mes futurs 'amis' que je n'ai pas de pognon » a-t-il écrit sur son compte Facebook.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Ven 16 Fév - 9:05

D'où viennent les cravates?
7sur7
Certains usages font aujourd'hui tellement partie de notre quotidien qu'on en oublie souvent leur origine. Tel est le cas de la cravate. Qu'on la porte tous les jours pour aller au boulot ou simplement à l'occasion d'événements importants, elle est un élément indispensable de la garde robe masculine. Symbole d'élégance, de sérieux professionnel, ou simple accessoire de mode, son histoire remonte à plusieurs millénaires. Loin d'être un acte banal, celui de porter une cravate a toujours une signification bien particulière.
Une origine militaire
Les premières traces des cravates remontent au IIIe siècle avant JC et ont été découvertes sur les statues des soldats appartenant à la garde personnelle de l'empereur Qin. Celui-ci est célèbre pour son mausolée abritant une armée de plusieurs milliers de soldats en terre cuite. Simple étoffe de soie enroulée autour de leur cou, elles seraient une distinction spéciale accordée à l'armée de l'empereur. 

Dans l'empire romain, les légionnaires portaient également une sorte d'écharpe censée les protéger du froid mais qu'on imagine également être un symbole honorifique.

L'histoire la plus racontée est celle des hussards croates appelés à la rescousse pour soutenir l'armée de Louis XIII lors de la Guerre de Trente Ans au XVIIe siècle. Ils portaient alors des foulards blancs que les nobles et hauts gradés auraient adoptés et que l'on appellerait aujourd'hui cravate en analogie aux "Croates".

La tendance continue à prospérer sous les règnes suivants de Louis XIV et Charles II pour lesquels la mode tenait une place centrale. La cravate était alors richement ornée, décorée de dentelles ou de rubans multicolores. C'est également à cette époque que l'on crée la fonction officielle de "cravatier" du roi qui dépend du "Grand Maître de la Garde Robe". Sa principale occupation consistait à choisir la cravate du roi ainsi que ses boutons de manchette.

La cravate va continuer à évoluer au fil des époques et des folies de la cour: bouffante, aux noeuds complexes, noire ou blanche, elle est alors l'apanage de l'aristocratie. La Révolution Française, loin d'en abolir l'usage, lui donne la fonction d'illustrer par sa couleur la tendance politique de celui qui la porte.

Ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle que l'utilisation de la cravate sort des milieux politiques et militaires pour se répandre parmi la population masculine. Elle devient plus fine et abandonne ses fantaisies pour mieux correspondre aux milieux des travailleurs. C'est à la même époque qu'apparaît le nœud papillon tel qu'on le connait aujourd'hui.

Langdorf en 1924
La véritable révolution se passe en 1924 quand Jesse Langdorf, un cravatier new-yorkais, a l'idée de la couper en diagonale et de la confectionner à partir de trois morceaux de tissu. Elle gagne alors son aspect actuel et son succès la fait entrer dans les moeurs et coutumes.

La cravate aujourd'hui
Aujourd'hui déclinée sous tous les formats et toutes les couleurs (en cuir, en laine, fluo ou avec le père Noël dessus), elle reste un élément incontournable de la tenue masculine. Aucune révolution politique ou sociale n'en est venue à bout et si, de nos jours, les tenues de travail deviennent dans certains secteurs de plus en plus décontractées, le port de la cravate reste un signe manifeste d'élégance. Et maintenant que son origine militaire est connue, rien n'empêche de la voir sous un jour beaucoup plus épique!

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Sam 17 Fév - 9:01

Les maths, mieux que le sexe pour Villani, inutiles pour Ferry
En plein débat sur la réforme de l’éducation et de l’enseignement des mathématiques en particulier, le philosophe Luc Ferry, considère que les maths sont inutiles. Et qu’il ait été ministre de l’Education dans le gouvernement de Jean-Pierre raffarin n’y change rien : «Je n'ai jamais utilisé, même pas 30 secondes, ce que j'ai appris en maths ». Les cancres de l’addition, la soustraction, la géométrie ou les probabilités peuvent se frotter les mains puisqu’un 0 sur 20 ne méritera plus forcément punition ou confiscation de console de jeu ou de téléphone portable : comme le démontre Luc Ferry, on peut être nul en maths et réussir dans la vie…
"Un plaisir que l'on peut expérimenter très tôt"

Cédric Villani auquel le gouvernement a confié la délicate mission de réconcilier les Français avec les maths grâce à une réforme du processus pédagogique n’est évidemment pas de cet avis. « Ce n'est pas le résultat mathématique qui sert dans la vie de tous les jours, c'est la démarche", a répliqué ce vendredi le député de l'Essonne. Et l’on découvre aussi, à cette occasion pourquoi le jeune parlementaire récompensé par la médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel dans sa spécialité, aime tant jouer avec les chiffres : « le plaisir de la découverte des maths dure plus longtemps que le plaisir sexuel. C'est quelque chose qu'on peut expérimenter très tôt, le fait que comprendre vient avec un éblouissement et le plaisir de voir tous les arguments qui s'enchaînent », a avoué Cédric Villani. Vu comme ça...

LIONEL LAPARADE
LaDepeche

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Dim 18 Fév - 8:53

Des "villages pittoresques" français se mettent en vente sur Le Bon Coin
A vendre "village pittoresque", "entre mer et montagne" ou "fort sympathique": par solidarité avec leurs agriculteurs en colère, des communes du secteur de La Piège (Aude) se sont symboliquement mises en vente sur un site de petites annonces.
Saint-Julien de Briola, Fanjeaux, Orsans, Saint-Amans, Laurac, Ribouisse, Generville, Villautou Fanjeaux, Lacassaigne... autant de villages audois mis en vente pour protester contre l'exclusion possible de leurs éleveurs de la carte des zones défavorisées, dont la réforme est actuellement en discussion. 

Cette vente, qui ne donne aucun prix, fait "suite à une série de décisions injustes", "à l'abandon du monde rural par l'État et à la surdité du ministère de l'Agriculture", peut-on lire notamment sur les petites annonces. Pour tout renseignement, "l'acheteur" est invité à s'adresser à Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture. Il doit faire des "offres sérieuses", "Perlimpinpin abstenez-vous", prévient ainsi la commune de Fanjeaux. 

Entre dérision et défaitisme, les annonceurs mettent en exergue les qualités de tous les villages mais aussi constatent les conséquences du déclassement possibles de leurs terres, privant les exploitants de l'ICHN, l'indemnité compensatoire de handicaps naturels. A Fanjeaux, où les habitants ont installé des panneaux "maisons à vendre", l'annonce publiée sur leboncoin.fr concerne "de nombreuses exploitations endettées mais où vous serez toujours accueillis avec le sourire", "des écoles rurales en désuétude mais premier rempart des valeurs de la République"... 
Eleveurs de bovins mis en vente
En revanche, elle ne comprend pas "un havre de paix que l'État est en train de détruire dans l'indifférence la plus totale". De son côté, Cazalrenoux, "belle commune de 13,5 km2", vend des éleveurs d'ovins et bovins, "une espèce en voie de disparition mais non protégée", un "éleveur de porc tout autant menacé", "des agriculteurs, a priori, considérés comme nuisibles". 

"Tout est à vendre", clame également Saint-Julien de Briola: ses 84 habitants, ses exploitations agricoles, céréalières ou élevages, conventionnelles ou bio, une fromagerie, une église en bon état, une salle des fêtes et son comité des fêtes, une mairie avec son maire, ses adjoints et même ses deux employés municipaux. La commune déplore avoir été reclassée depuis peu en zone de plaine. Et d'ironiser: c'est peut-être à cause de ses terres pentues, pauvres et caillouteuses... 

"Information aux futurs acquéreurs", alerte Villautou: "grâce à la disparition de l'agriculture, landes, friches, genêts, ronces, mauvaises herbes... envahiront le paysage, rendant nos collines sujettes aux incendies". Villautou insiste encore sur l'abandon de l'État: "Tout contact téléphonique étant pour ainsi dire impossible (ligne fixe hors d'usage, pas de réseaux pour les portables), veuillez prendre contact avec Stéphane Travert". 

Outre les villages, une ferme bio avec gites à Cazalrenoux ou encore le domaine agricole de Barca ont publié leurs propres petites annonces sur le site leboncoin.fr.
7sur7

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Lun 19 Fév - 8:34

La police fait appel aux internautes pour trouver le descendant d'un poilu
La mobilisation de centaines de personnes sur les réseaux sociaux a permis à la police marseillaise de retrouver et contacter le descendant d'un poilu, après la découverte d'une lettre du 27 mai 1915 écrite sur le front de la Somme. 
"On avance bien, on doit encore faire des vérifications mais la partie familiale de l'affaire a été découverte", explique Arnaud Louis, chargé de communication à la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône. "Maintenant on aimerait bien retrouver le propriétaire de la lettre, et si c'était la famille de Jean Audiffen, le destinataire, ce serait formidable", a ajouté le policier.

Arnaud Louis a salué la "mobilisation exceptionnelle" sur les réseaux sociaux autour de cette enquête insolite, notamment les recherches de généalogistes amateurs qui ont permis de retrouver un descendant du poilu. 
Une lettre d'adieu poignante

La lettre, signée Jean Soulagnes, a été trouvée dans le 5e arrondissement de Marseille dans le cadre d'une perquisition après un cambriolage. Le jeune homme, sergent-fourrier au 73e régiment d'infanterie, écrivait à son "seul ami", Jean Audiffen avant de partir "dans deux heures pour une destination incertaine où doivent se passer de grandes choses". 

Le matricule 3336 demande un service prémonitoire à son ami: "Je connais votre cœur et je n'hésite pas à lui faire un appel suprême: vous ne refuserez pas le pénible service, en cas d'événement grave, d'avertir ma famille et ma fiancée qu'avant de mourir, après avoir donné ma vie au pays, mon âme ne pense qu'à eux et leur envoie mon adieu suprême".

Deux semaines plus tard, Jean Soulagnes est tué à Hebuterne (Pas-de-Calais), à seulement 24 ans. 

L'enquête participative : une nouvelle méthode ?

Accédez à 100% des articles locaux à partir d'1€/mois
La police se trouvait face à une impasse pour retrouver la famille de Jean Soulagnes, jusqu'à ce qu'elle tweete la lettre et la fiche de renseignement du soldat, via le compte @PoliceNat13: "c'est une volonté très claire de notre part d'utiliser les réseaux sociaux pour ce type de faits, et une demande des enquêteurs", selon Arnaud Louis, qui se félicite que ce genre d'enquête rende "la police très proche des gens"

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Mar 20 Fév - 8:44

Un Japonais remporte le droit de garde de 13 enfants nés de mères porteuses en Thaïlande
AFP

mporte le droit de garde de 13 enfants nés de mères porteuses en ThaïlandeUn Japonais remporte le droit de garde de 13 enfants nés de mères porteuses en Thaïlande ©️ AFP / LILLIAN SUWANRUMPHA
Un riche Japonais a remporté mardi le droit de garde de treize de ses enfants nés de mères porteuses en Thaïlande, dernier rebondissement d'un scandale dit de "l'usine à bébés" qui avait mis en lumière les zones grises du marché de la procréation médicalement assistée.

Au terme de cette affaire hors normes, qui avait passionné la presse internationale lors de sa révélation en 2015, le tribunal pour enfants de Bangkok a invoqué "le bonheur des treize enfants nés de mères porteuses" pour justifier sa décision d'accorder à Mitsutoki Shigeta "l'intégralité des droits parentaux".
"Leur père biologique n'a pas d'antécédent de mauvais comportements", a tranché le tribunal, sans se prononcer sur la santé mentale d'un homme ayant décidé de se lancer dans une entreprise de procréation pléthorique.
Cela devrait permettre à Mitsutoki Shigeta, riche héritier japonais, de ramener ses enfants au Japon. Il a déjà mis en place toute la logistique, engageant des nourrices pour s'occuper de sa nombreuse progéniture, a précisé le tribunal.
Le riche héritier, très discret depuis l'éclatement du scandale, n'avait pas fait le déplacement à Bangkok mardi.
Son avocat thaïlandais, Kong Suriyamontol, a précisé que le transfert des treize enfants au Japon allait être négocié avec le gouvernement thaïlandais. "On va voir quand les enfants seront prêts. Après avoir été placés pendant si longtemps, il faut éviter les changements brusques", a précisé l'avocat.
Quant aux motivations de son client pour se lancer dans une telle entreprise, l'avocat a seulement expliqué devant la presse, venue en nombre, que son client souhaitait avoir une famille nombreuse. "Il est né dans une famille nombreuse et veut que les enfants grandissent ensemble", a-t-il seulement dit.
Tout avait commencé à l'été 2014 avec la découverte de plusieurs des bébés vivant avec leurs mères porteuses dans un appartement de Bangkok loué par leur client japonais commun.
Des tests ADN avaient rapidement prouvé que les bébés étaient tous nés du même père japonais, ce qui avait valu à l'affaire le surnom médiatique de "l'usine à bébés".
Les mères avaient ensuite porté plainte contre l'Etat afin de récupérer leurs enfants, remis aux services sociaux - tandis qu'à distance le père japonais se lançait dans une bataille légale pour récupérer ses enfants.
Les mères porteuses thaïlandaises ont signé mardi un accord reconnaissant qu'elles abandonnaient leurs droits parentaux, a précisé le tribunal pour enfants de Bangkok. Aucune précision n'a été donnée quant à leur éventuelle indemnisation.
-Interdiction pour les étrangers-
Le marché des mères porteuses s'était développé en Thaïlande depuis des années, grâce à un flou juridique. Mais le scandale de "l'usine à bébés" avait suscité l'émoi et conduit en 2015 à une loi interdisant cette pratique pour les étrangers.
Un couple d'Australiens avait fait scandale au même moment en abandonnant leur bébé trisomique à sa mère porteuse thaïlandaise.
Depuis, le marché pour les étrangers en quête de ventres à louer s'est déplacé dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est.
Au Cambodge, ce business de la "gestation pour autrui" (GPA) s'est très rapidement développé après l'interdiction décrétée en Thaïlande: les prix proposés y étaient très bas, notamment par rapport aux Etats-Unis, et en l'absence de régulation, les cliniques acceptaient les couples homosexuels comme les célibataires.
Mais les autorités cambodgiennes ont fini par interdire cette pratique à leur tour. En août dernier, une infirmière australienne a été condamnée à 18 mois de prison pour sa participation à une clinique spécialisée dans les mères porteuses.
Récemment, le Laos semble le nouveau pays de la région où se développe la GPA. En avril 2017, un homme qui tentait de faire passer en contrebande des flacons de sperme a été arrêté à la frontière entre le Laos et la Thaïlande.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Lun 26 Fév - 9:51

Un couple payé pour décrire ses ébats sexuels dans des hôtels de luxe
Est-ce le job de vos rêves?
Un guide de voyage érotique. Jessica D'Argent et Justin Engelke, 23 et 26 ans respectivement, ont été payés pour parcourir l'Australie dans des hôtels de luxe. Rien que ça... 

Une seule condition à respecter: ils devaient décrire publiquement leurs ébats sexuels pour le plus grand plaisir de Skyn, une entreprise qui fabrique des préservatifs.

"Places of Intimacy"
Pour promouvoir ses produits, Skyn a lancé un blog consacré au sexe dans les plus beaux complexes touristiques: "Places of Intimacy". 

"De vrais couples sont envoyés à travers le monde afin de découvrir les meilleurs endroits pour leur intimité", peut-on lire sur le blog. 

"J'avais un bon feeling"
Jessica et Justin ont participé au concours. Pendant 14 jours, ils ont visité des hôtels cinq étoiles à Sydney, Melbourne, Byron Bay, en Tasmanie et en Australie Occidentale. 

"Nous avons dû remplir un questionnaire et envoyer une vidéo dans laquelle nous nous sommes présentés", a souligné Justin dans le Daily Mail. "Ensuite, il y a eu un entretien via Skype. C'était donc une procédure de sélection assez intense, mais j'avais un bon feeling à ce sujet. Pour être clairs, nous Est-ce le job de vos rêves?
Un guide de voyage érotique. Jessica D'Argent et Justin Engelke, 23 et 26 ans respectivement, ont été payés pour parcourir l'Australie dans des hôtels de luxe. Rien que ça... 

Une seule condition à respecter: ils devaient décrire publiquement leurs ébats sexuels pour le plus grand plaisir de Skyn, une entreprise qui fabrique des préservatifs.

"Places of Intimacy"
Pour promouvoir ses produits, Skyn a lancé un blog consacré au sexe dans les plus beaux complexes touristiques: "Places of Intimacy". 

"De vrais couples sont envoyés à travers le monde afin de découvrir les meilleurs endroits pour leur intimité", peut-on lire sur le blog. 

"J'avais un bon feeling"
Jessica et Justin ont participé au concours. Pendant 14 jours, ils ont visité des hôtels cinq étoiles à Sydney, Melbourne, Byron Bay, en Tasmanie et en Australie Occidentale. 

"Nous avons dû remplir un questionnaire et envoyer une vidéo dans laquelle nous nous sommes présentés", a souligné Justin dans le Daily Mail. "Ensuite, il y a eu un entretien via Skype. C'était donc une procédure de sélection assez intense, mais j'avais un bon feeling à ce sujet. Pour être clairs, nous n'écrivions pas uniquement sur nos relations sexuelles. Nous examinions aussi les hôtels dans lesquels nous séjournions".

"C'était fantastique"
Pour Jessica et Justin, ce fut une expérience inoubliable. Difficile d'imaginer le contraire.

"C'était fantastique. Pendant deux semaines, nous avons été autorisés à voyager et à passer la nuit dans des hôtels sublimes à travers l'Australie, alors que tout était payé pour nous", a conclu ce couple australien.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Mar 27 Fév - 10:20

Une petite fille de 6 ans demande le retour de Pluton comme planète, la Nasa lui répond
LaDepeche
Plus considérée comme une planète depuis 2006 à cause de sa petite taille, Pluton manque beaucoup à une petite irlandaise de 6 ans, qui a décidé de demander à la NASA de reconsidérer leur choix. L’agence spéciale lui a répondu.
Cara Lucy O’Connor est une petite irlandaise de 6 ans, qui avec l’aide de sa maîtresse a réclamé à la station américaine le retour de Pluton en tant que « vraie » planète. « J'ai entendu une chanson qui disait à la fin "Ramenez Pluton", et j'aimerais vraiment que ça arrive », a-t-elle écrit dans une lettre citée par le Washington Post.

La fillette qui rêve un jour de devenir astronaute pour découvrir ses propres planètes et visiter toutes les principales, y compris Pluton, raconte dans sa lettre avoir vu et entendu des choses tristes à l’encontre de l’ex-planète. « J’ai écouté quelques chansons sur Pluton, et dans l’une des vidéos, les personnes étaient habillés en différentes planètes et Pluton a été mis à la poubelle et a été effrayé par la Terre. »

De nombreuses réponses

Le directeur de la division scientifique des planètes à la NASA, James Green a répondu à Cara quelques jours plus tard. « Je suis d’accord avec toi, Pluton est vraiment cool, mais pour moi, la question n'est pas vraiment de savoir si Pluton est une planète naine ou non. C'est un endroit fascinant que nous devons continuer à étudier. »
Fin janvier, la lettre de Cara a été publiée dans le magazine spécialisé Astronomy Ireland ce qui a permis au scientifique membre de la mission New Horizons, Carly Howett d’avoir vent de ce courrier et de lui répondre également. « Pluton est très importante, mais elle se moque probablement de savoir comment les gens stupides sur Terre l'appellent. »

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Ven 2 Mar - 9:24

Appeler son enfant "Marseille", c'est possible !
Après s'être vu refuser le prénom "Marseille" pour son fils, Xavier Monnier a décidé de livrer bataille à l'administration... qui a fini par céder. Son fils, né dans la mairie du XIXe arrondissement de Paris en septembre dernier porte donc bien le nom de la cité phocéenne en guise de troisième prénom.

« Marseille » vient de faire son entrée au palmarès des prénoms loufoques choisis par les parents. A la naissance de son fils, Xavier Monnier choisit pour troisième prénom celui de la cité phocéenne. « Je suis né à Marseille, nous nous sommes mariés à Marseille et j'ai écrit deux livres sur Marseille. C'est tout simplement un homme à ma ville de coeur », a expliqué le jeune papa. Deux jours plus tard, le service de l'état civil de la mairie du 19e arrondissement de Paris refuse le prénom. La raison : Marseille n'en serait justement pas un. L'officier d'état civil menace alors de saisir le procureur de la République. 
Si, dans un premier temps, Xavier et son épouse renonce à livrer bataille et préfèrent retirer le prénom, ils se ravisent finalement et décident d'introduire un recours auprès du procureur de la République. Ce dernier les aiguille vers leur mairie de résidence. Menant un travail de recherche documenté pour justifier sa demande, il apporte notamment les preuves que ce prénom existant déjà. « Il avait été notamment donné sous la Révolution, au XVIIIe et au XIXe siècle. »
Et les parents obtiennent gain de cause ! Dans un tweet, le jeune papa témoigne : « Officiel, mon fils se prénomme bien Onken, Philipp, Marseille ». Trois prénoms rares en France et dont on espère qu'ils ne seront pas trop difficiles à porter.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  morticia le Ven 2 Mar - 9:30

Pauvre gamin !!
Cons de parents ..
avatar
morticia
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Sam 3 Mar - 9:05

Montpellier: Etudiants, louer une chambre dans une maison de retraite, ça vous dit?
20minutes
A partir de septembre, quatorze jeunes vont pouvoir louer un appartement meublé dans trois des sept Ehpad de la ville…
Le Centre communal d’action sociale de Montpellier va proposer à des étudiants de loger en maison de retraite.
Des loyers modérés seront garantis en échange d’heures de bénévolat.
Quatorze étudiants vont bénéficier de ce dispositif à la rentrée.
Si vous aimez le Scrabble et Motus, ce qui suit est peut-être fait pour vous : le CCAS (Centre communal d’action sociale) de Montpellier, qui se veut innovant en matière de dispositifs de solidarité envers les publics les plus fragiles, va proposer à des étudiants, à la rentrée prochaine, de louer des chambres… dans des maisons de retraite.
À partir du mois de septembre prochain, la structure proposera une colocation « à loyer modéré » dans trois de ses sept Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) à 14 étudiants montpelliérains, qui ont des difficultés à se loger.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Dim 4 Mar - 9:11

Etats-Unis: Un Etat envisage de verbaliser les citoyens dont le pantalon laisse voir le caleçon
20minutes
NO MORE SAGGY PANTS Les personnes en infraction se verront adresser une amende et des travaux d’intérêt général…
Un projet de loi en  Caroline du Sud aux Etats-Unis envisage de verbaliser toute personne portant le pantalon à la mode « saggy », c’est-à-dire en dessous de la taille, révélant de la peau ou le sous-vêtement, rapporte la chaîne ABC.
Les personnes en infraction devront payer une amende de 25 dollars la première fois, 50 dollars la deuxième et 75 dollars la troisième fois. Des travaux d’intérêt général peuvent également être imposés. La loi est précise : le pantalon ne doit pas être porté plus de 7 cm en dessous des hanches dans un lieu public.
Un problème touchant tout le monde
Wendell Gilliard qui a participé à l’élaboration du projet de loi (House 4957), a déclaré que le phénomène du pantalon descendu baisse au fur et à mesure que les années passent. Il a ajouté qu’il a vu des personnes de toutes « confessions et races » porter le pantalon en dessous de la ceinture. Le politicien estime que cette mode est un problème qui touche toutes les communautés confondues.
Tout droit sorti de la prison
Le « sagging » trouve son origine dans les prisons américaines où les détenus ne sont pas autorisés à porter de ceinture pour éviter les risques de suicides ou que l’accessoire soit employé comme arme. Les prisonniers sont donc les premiers à avoir porté le pantalon aussi bas, d’autant plus que la majeure partie d’entre eux ne portait que des pantalons extrêmement larges appelés « baggy » (« sac » en français). Le pantalon descendu est devenu célèbre au début des années 1990 avec le hip-hop.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Lun 5 Mar - 8:34

Meudon: La ville va vendre 50 cm2 de terrain!
20minutes
Le conseil municipal de Meudon (Hauts-de-Seine), qui se tient ce mardi soir, devrait voter la vente d’une bande de terrain de 50cm², révèle Le Parisien. 
« Cela peut paraître délirant »
Selon les informations du quotidien, cette vente, qui devrait se conclure pour 55 euros, va permettre à un particulier de faire isoler un mur sur plusieurs mètres de hauteur en étant totalement dans les règles.
« Cela peut paraître délirant mais cela permet de régulariser et d’être en conformité en termes de cadastre », indique au Parisien Denis Larghero, le maire (UDI) de la ville.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Jeu 8 Mar - 10:32

La plus ancienne «bouteille à la mer» connue découverte en Australie
LaDepeche
132 ans ! C’est l’âge de la plus ancienne « bouteille à la mer » connue découverte récemment en Australie.

L’objet, de forme rectangulaire, a été retrouvé, à moitié enfoui dans le sable, près de Wedge Island, à 160 km au nord de Perth, par des promeneurs, dont Tonya Illman, en janvier, a indiqué le Western Australia Museum (WAM), dans un communiqué. 

Il a fallu six semaines d’investigations, jusqu’en Allemagne, pour authentifier l’origine de la bouteille. Celle-ci remonte au 12 juin 1886. Ce jour-là, le Paula, un bateau allemand croise dans l’océan Indien à environ 950 km des côtes. L’équipage, qui souhaite comprendre les régimes de courants et améliorer les routes maritimes, jette la bouteille à l’eau. « De façon incroyable, des recherches dans les archives en Allemagne ont permis de retrouver le journal météorologique du Paula qui contenait une entrée au 12 juin 1886 écrite par le capitaine, qui indiquait qu'une bouteille avait été jetée à la mer », a expliqué Ross Anderson, du WAM, informé de la découverte par les époux Illman. « La date et les coordonnées correspondent exactement à celles du message », a-t-il ajouté, précisant que des examens graphologiques du message et d’autres notes manuscrites du capitaine confirmaient cette concordance. L'Agence fédérale maritime et hydrographique allemande et les Services météorologiques allemands ont également confirmé l'authenticité du message, selon le WAM. 
La bouteille sera exposée au Musée maritime de Freemantle.

Protégée par le sable

Les chercheurs pensent que la bouteille fut probablement rejetée sur le littoral australien dans l'année ayant suivi son largage. Elle serait longtemps restée enterrée sous une couche de sable mouillé, ce qui expliquerait sa conservation, avant qu'une tempête ou un autre événement météorologique ne lui permette de croiser le chemin de Tonya Illman et de son groupe de promeneurs et de revoir la lumière du jour. « Il s'agissait d'une jolie bouteille ancienne alors je l'ai ramassée en me disant qu'elle irait bien sur ma bibliothèque », a déclaré la découvreuse. « C'est la petite amie de mon fils qui a découvert le message en tentant de vider le sable de la bouteille. La note était mouillée, enroulée de façon serrée et enveloppée dans du fil. », a-t-elle encore dit. Plus tard, le groupe fit sécher le message avant de le dérouler et de découvrir une inscription imprimée en allemand et des mots écrits à la main, et presque effacés.

Kym Illman, le mari de Tonya, se lança alors dans des recherches sur internet pour découvrir que le message semblait s'inscrire dans une campagne du Deutsche Seewarte, ou Observatoire naval allemand, qui entre 1864 et 1933 lança à la mer, depuis des navires, des milliers de bouteilles contenant des messages standards que le capitaine du bateau devait compléter, selon le WAM. A charge pour la personne qui découvrirait le message de le retourner au consulat allemand le plus proche, ou à l'Observatoire basé à Hambourg.

663e bouteille retrouvée

Sur les milliers de bouteilles jetées à la mer par les navires allemands en 69 ans, seuls 662 messages revinrent à Hambourg. Celui de Wedge Island est le 663e. Le précédent avait été découvert le 7 janvier 1934 au Danemark. La plus ancienne "bouteille à la mer" jusqu'alors connue avait été larguée par un chercheur en Mer du Nord en 1906, et retrouvée en Allemagne 108 ans, quatre mois et 18 jours plus tard.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Ven 9 Mar - 8:40

Il invente un igloo pour protéger les sans-abri du froid

Geoffroy de Reynal, un ingénieur Bordelais de 26 ans, vient de créer un igloo isotherme utilisant la chaleur humaine comme seul chauffage.

Destiné aux SDF, cet abri isotherme permet de faire monter la température de 15 °C à l’intérieur. Plus étanche qu’une tente, il est aussi démontable, recyclable et équipé d’une lampe solaire. Pour le moment, une vingtaine de prototypes ont été distribués à des SDF à Paris et à Bordeaux. Ce projet est toujours en phase financement sur la plateforme Ulule.
Ouest France

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Dim 11 Mar - 8:54

Zimbabwe : les préservatifs chinois sont "trop petits" selon le ministre de la Santé
Ladepeche
Lors du lancement d’un conseil d’administration sur le VIH et le sida au Zimbabwe, le ministre de la Santé David Parirenyatwa a pris la parole afin d’encourager les entreprises locales à fabriquer des préservatifs...
La raison : ceux importés de Chine seraient trop petits pour la majorité des hommes zimbabwéens.

13,5% de la population vivait avec le virus en 2016

« Vous savez que cette région, l’Afrique australe, a l’incidence la plus élevée du VIH et nous encourageons l’utilisation des préservatifs, a déclaré le ministre. Les jeunes ont maintenant un préservatif qu’ils aiment mais nous ne les fabriquons pas. Nous importons des préservatifs de Chine et certains hommes se plaignent qu’ils sont trop petits » a notamment déclaré l’élu.
« Nous devons regarder cela ; vous devez pouvoir avoir vos propres préservatifs. Donc, si vous voulez être un grand homme d’affaires, alors fabriquez-les pour la région », relate le journal zimbabwéen newzimbabwe.com

Ce pays d’Afrique est en effet particulièrement touché par l’épidémie de VIH puisque 13,5 % de sa population était infectée en 2016.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Ven 16 Mar - 8:33

Le parfum de la cathédrale de Rouen dans un flacon
l'edition du soir
En Normandie, la maison Berry a conçu un parfum inédit, restituant les caractéristiques olfactives de la cathédrale de Rouen. Une fragrance appelée « Cathédrale », aux notes de bergamote, de cèdre, de lavande, d’encens, de pierre froide et de mousse…
Retrouver l’odeur d’un lieu, l’extraire, la travailler, l’enfermer dans un flacon… L’idée peut paraître étrange, mais elle est techniquement réalisable. C’est ce que vient de prouver la maison de parfum Berry, en capturant « l’essence » de la vénérable cathédrale de Rouen (Seine-Maritime). « C’est la première fois que l’odeur d’un lieu est transformée en parfum », assure Cécile Vialla, codirigeante avec Charles Berry de la parfumerie normande.
Pour ce faire, la maison Berry s’est adjoint les services de Séverine Tisse et Catherine Fiol-Petit, maîtres de conférences au département chimie de l’IUT de Rouen. Avec leurs étudiants, ils ont effectué une douzaine de prélèvements en grattant les pierres de l’édifice, construit entre 1030 et 1506, jusque dans la crypte. « Nous avions les autorisations, et nous avons même payé une redevance aux Monuments historiques », précise Cécile Vialla.

Pierre froide et mousse

En laboratoire, le chromatographe et le spectromètre de masse ont identifié les molécules volatiles de la pierre. La technologie a un nom : Olfactive ID. Elle repère les siècles d’odeurs que la craie a absorbées comme une éponge : des encens, principalement, et, plus surprenant, du limonène, une molécule responsable en grande partie du parfum des citrons.
Il a ensuite fallu un an au « nez » Anatole Lebreton pour créer ce parfum unique aux notes de bergamote, de cèdre de l’Atlas, de lavande de Séville, de pierre froide et de mousse… Conditionné dans un flacon fabriqué dans la vallée de la Bresle, Cathédrale compose un tableau olfactif qui rend hommage au lieu, comme Monet a su le faire en captant sa lumière. « C’est un parfum mixte, qui se développe différemment sur chaque peau », explique Charles Berry.

Les bouteilles sont en vente (95 € le flacon de 50 ml) à la parfumerie, 35, rue Damiette à Rouen, mais également au Moyen-Orient ou en Grande-Bretagne où les productions de la maison sont distribuées.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Sam 17 Mar - 8:28

Près du Mont Saint-Michel, des sorties en traîneau
ouestFrance
Didier Petit est musher… en baie du Mont Saint-Michel ! Avec son traîneau adapté pour rouler dans le sable, il fait partager sa passion des chiens de traîneau aux enfants, sur la plage de Dragey (Manche).
Étonnant spectacle sur la plage de Dragey, dans la baie du Mont Saint-Michel. Tiré par huit chiens, un traîneau file sur le sable.
L’activité est proposée par Didier Petit, musher (meneur de chiens). Trois kilomètres pendant environ quinze minutes, tiré par un attelage de huit huskies. Le musher ne prend qu’une seule famille par après-midi et seuls les enfants profitent de la balade. « C’est une association, notre but n’est pas la rentabilité, mais plutôt le partage », précise Didier Petit qui met en avant le caractère pédagogique de ces rencontres.

Partage de connaissances

Parents et enfants écoutent attentivement le musher parler de ses chiens : « Ce sont des chiens husky qui viennent du sud de la Sibérie. Il y a quatre races de chiens de traîneau, mais le husky a ma préférence. »
Il détaille : « Pour un attelage, il faut huit chiens ou plutôt huit chiennes car elles sont moins bagarreuses, plus douces. Il faut qu’elles soient issues de la même lignée. » Dans son attelage, la meneuse s’appelle Minou. « On met les plus gros gabarits à l’arrière pour faciliter le démarrage de l’attelage », ajoute encore Didier Petit.

L’éducation d’un chien de traîneau commence très tôt, dès trois mois. « Plus on attend, plus ce sera dur, et il faudra être plus têtu que les chiens. »
Ce sont des chiens faits pour le travail, insiste le musher. Il faut les nourrir en conséquence et les garder bien hydratés. Une soupe-croquettes le matin, et surtout le soir, après l’effort 250 à 300 gr de croquettes pour chien d’activité, équilibrées en protéines et matières grasses.

Le parcours du musher

Côté matériel, Didier a adapté un traîneau classique en l’équipant de roues. « J’ai passé cinq ans dans le Jura, à La Pesse, paradis du traîneau et du ski de fond, mais je trouvais que la neige devenait de moins en moins bonne. J’ai alors eu l’idée de transformer mon traîneau et de l’adapter aux parcours sur le sable et d’en faire profiter les enfants sur ce merveilleux site qu’est la plage de Dragey, avec le Mont Saint-Michel. »

Basé dans la région de Rennes, Didier passe les vacances scolaires normandes dans son camping-car devant la plage de Dragey et gère ses rendez-vous par texto.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Dim 18 Mar - 8:40

Choc national: le camembert québécois est champion du monde

www.ladepeche.fr
Faudra-t-il mettre en berne les drapeaux de Normandie ? Ou nommer une commission pour analyser les raisons du drame avant de décréter un plan d'urgence ? Ou rappeler notre ambassadeur ? Toujours est-il que c'est un camembert québécois qui a été sacré le meilleur camembert au monde lors du World Championship Cheese Contest de Madison dans l'État du Wisconsin, aux États-Unis, devant deux camemberts français. L'Extra, «au goût de noisettes et de champignons», de la coopérative Agropur, a été préféré par un jury international à ses concurrents dont l'Isigny, l'une des références en la matière.
C'est une nouvelle qui va provoquer des remous en Normandie. Vendredi, un fromage québécois a été sacré meilleur camembert au monde lors d'un concours international, damant notamment le pion à deux camemberts français. 
L'Extra, une spécialité à base de lait pasteurisé, s'est imposé face à 17 autres produits concurrents lors du World Championship Cheese Contest, de Madison, dans l'Etat du Wisconsin aux Etats-Unis, selon le classement officiel sur le site du concours.  
Des camemberts danois, néo-zélandais,
ou américain

L'Extra, au goût de noisettes et de champignons, de la coopérative gagnante Agropur a été préféré par un jury international aux autres camemberts, dont l'Isigny, le très réputé fromage au lait cru et moulé à la louche de Normandie, une référence en la matière. 
Cette victoire québécoise intervient au moment où les producteurs de lait et de camemberts de Normandie viennent récemment de se mettre d'accord sur une bataille d'étiquette qui les opposait depuis 10 ans. 
Des camemberts danois, néo-zélandais, ou américains étaient également en lice pour être sur la plus haute marche du podium mondial.
Trois mille quatre cents fromages de 26 pays étaient en lice cette année à ce championnat mondial des fromages, présenté comme la plus grande compétition du genre au monde. 

Un fromage français champion du monde toute catégorie

Petite consolation pour les Français, puisque c'est un fromage français au lait de brebis, l'Esquirrou, du maître fromager Michel Touyarou installé à Mauléon dans les Pyrénées-Atlantiques, qui a été sacré champion du monde toutes catégories.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Lun 19 Mar - 8:20

Lyon: Découvrez une espèce de dinosaure encore inconnue
HISTOIRE Cet imposant squelette de dinosaure carnivore sera ensuite exhibé au premier étage de la Tour Eiffel avant d'être mis en vente aux enchère à Paris le 4 juin...
20minutes
La Maison Aguttes de Lyon expose jusqu’au 28 mai un squelette de théropode, dont l’espèce est inconnue des chercheurs.
Il sera ensuite exhibé au premier étage de la Tour Eiffel avant d’être vendu aux enchères le 4 juin.
La taille de ses dents donne déjà une indication de l’appétit féroce de la bestiole. La bestiole en question ? On serait bien incapable de la nommer puisque les chercheurs n’avaient jamais vu de pareil dinosaure. Ils n’avaient même pas conscience de son existence.
Cet animal rare, découvert dans le Wyoming en 2013, sera vendu aux enchères à Neuilly le 4 juin. Avant d’être exposé au premier étage de la tour Eiffel, il sera exhibé jusqu’au 28 mai à la maison Aguttes de Lyon, à compter de ce jeudi. Une pièce unique au monde, mesurant 9 mètres de long et 2,60 mètres de haut.

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  PHOTOS le Mar 20 Mar - 8:59

Stephen Hawking. Son dernier article révolutionnaire veut prouver l’existence d’univers parallèles

Disparu le 14 mars, l’astrophysicien britannique Stephen Hawking a toujours été en avance sur son temps. Provocateur, il a parfois souvent émis des hypothèses déstabilisantes, dont certaines sont aujourd’hui considérées comme faisant partie des théories plausibles. S’il a entre autres travaillé sur les trous noirs, Hawking a, à la toute fin de sa vie, cherché les moyens de démontrer l’existence d’univers parallèles. Son dernier article devrait être publié bientôt. Et il est révolutionnaire.

L’Univers. Autrement dit, l’ensemble de tout ce qui existe, régi par un certain nombre de lois physiques. Déjà pas simple à appréhender, ce concept – origine, taille, âge, expansion infinie ou pas, distribution de la vie en son sein : les questions sont nombreuses… Alors imaginez maintenant le Multivers. Ou, si vous préférez, le Multi-univers, un ensemble d’univers possibles, parallèles. Existant en même temps, mais séparément. Ailleurs, mais peut-être accessibles. En tout cas discernables. Oui, l’idée est vertigineuse.
Pas étonnant qu’elle ait intéressé l’astrophysicien Stephen Hawking, disparu le 14 mars dernier à 76 ans. D’abord parce qu’il a toujours fait preuve d’un esprit novateur, voire provocateur. Ensuite par ce qu’il a, voici plusieurs années déjà, émis l’hypothèse que les trous noirs, loin d’être des entités fermées dans lesquelles matière et lumière restent piégées, sont en réalité des passages ouverts vers d’autres réalités. Il fallait bien, après cela, que l’astrophysicien britannique s’intéresse à ce qu’il y a « de l’autre côté ». Et ses premières idées sur la question datent de 1983.
Comme les pages d’un livre ?

Commençons par planter succinctement le décor. Un Multivers, qu’est-ce qu’est ? Un ensemble d’univers, avons-nous dit. D’accord, mais… Séparés, ou bien communiquant entre eux ? Régis par les mêmes lois physiques ou pas ? Distincts (comme les pages d’un livre), mais formant un tout homogène (un livre) ? Dupliquant à l’infini les mêmes composants mais avec d’infimes variations (et alors, dans un de ces univers parallèles, vous êtes en train de faire tout autre chose que de lire cet article) ? Toutes ces théories, aujourd’hui, coexistent très sérieusement. Et certaines ne datent pas d’hier : contrairement à ce que l’on pourrait croire, la théorie du Multivers n’est pas nouvelle.
Newton, en son temps – au tout début du XVIIIe siècle, donc – en esquissait l’idée philosophique, avançant que Dieu aurait très bien pu créer en même temps plusieurs mondes, avec des lois différentes : « À tout le moins, je ne vois rien d’une contradiction dans tout ceci », écrivait-il en 1704. Pas de « Big bang », pour lui. Mais Dieu. Qui, s’il existe, peut en effet bien faire tout ce qu’il veut comme il le veut.
L’idée de plusieurs univers prend son essor dans les années 30, puis est développée dans les années 50 par le physicien Hugh Everett et sa « théorie des mondes multiples ». Mais pour le scientifique américain, ces multiples univers sont séparés, différents, inaccessibles entre eux. Pour Everett, chaque monde contient une version unique de chaque personne qui vit une situation différente au même moment du temps.
« Mousses d’univers » ou membranes ?

Pour d’autres physiciens, les différents univers se définissent dans un espace des possibles et chacun possède ses lois et ses constantes propres - on parle alors de « mousse d’univers ». Pour d’autres encore, une infinité d’univers à quatre dimensions coexistent sur des branes (raccourcissement de membranes) différentes, de la même façon que des pages d’un livre coexistent sans intersection.
De son côté, Stephen Hawking était d’accord avec l’idée du Multivers. Et il a émis celle, encore plus folle, que l’on pouvait, depuis notre Univers, détecter la présence de ceux qui « coexistent » avec le nôtre.
Cette théorie, l’astrophysicien britannique entendait carrément la démontrer à la fin de sa vie. Son dernier article, coécrit avec Thomas Hertog, professeur de physique belge dont Hawking a été le directeur de thèse, est intitulé « A Smooth Exit from Eternal Inflation ». Ou, si vous préférez (mais ce n’est pas certain) : « Une sortie douce de l’Inflation éternelle ».
Des radiations détectables ?
Des radiations détectables ?

Autrement dit (et pour faire court) une remise en cause de certains modèles dominants d’explication de l’univers (notre Univers est en perpétuelle expansion). Associée à l’idée que si plusieurs univers ont été « créés » par le Big Bang, ils ont laissé une trace dans le nôtre. Une sorte de radiation que l’on doit pouvoir donc détecter. Analyser. Décrypter. Comment ? À l’aide de capteurs « adéquats » et d’une sonde spatiale.
L’article, commencé en 2017 et ultimement corrigé quatre jours avant la mort de Stephen Hawking, devrait être publié bientôt, après relecture par la communauté scientifique. D’après Thomas Hertog, cet écrit d’une quinzaine de pages (dont le PDF, carrément aride, est accessible ici), veut « transformer l’idée d’un Multivers en un cadre scientifique qu’il est possible de tester ». Il porte donc en lui les germes d’une approche révolutionnaire de l’Univers.
Selon plusieurs chercheurs, un tel article pourrait déboucher sur un prix Nobel. À un détail près : cette récompense ne peut être donnée à titre posthume. À moins que dans un autre Univers…
OuestFrance

_________________
avatar
PHOTOS


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 31 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum