Les Verts ne sont plus les seuls à s’inquiéter de l’état du parc nucléaire belge, du redémarrage controversé de deux réacteurs, il y a quelques semaines, et de la prolongation pour dix ans – décidée fin 2015 par le gouvernement – des deux unités, les plus anciennes, Doel 1 et Doel 2, qui datent de 1975.