C’est la faute à Hollande. Tout est la faute à Hollande. D’ailleurs, avant Hollande, il n’y avait pas d’attentats. Station Saint-Michel, rue Marboeuf, rue des Rosiers, Orly, Marseille Saint-Charles, Tati, la Corse en 2009, Merah, oubliés ! Et après Hollande, c'est sûr, il n’y en aura plus. Alors que l'attentat de Nice demanderait plutôt de la décence, l'opposition se déchaîne; La coup de gueule de notre éditorialiste Michel Urvoy.