Ah la Myriam ..l'a pas pu avoir Philippe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ah la Myriam ..l'a pas pu avoir Philippe...

Message  grabier le Lun 8 Aoû - 19:24

..mais elle a eu Vincent green 

Air France.Vincent Martinez, délégué CGT, dégagé grace à l'aval du ministère ! 

http://www.humanite.fr/air-france-vincent-martinez-delegue-cgt-degage-grace-laval-du-ministere-613326

_________________



Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres, n'est pas victime. Il est complice!




George Orwell
avatar
grabier


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ah la Myriam ..l'a pas pu avoir Philippe...

Message  Franz57 le Mar 9 Aoû - 7:03

El Kohmri dit avoir pris sa décision après une enquête longue et minutieuse sur la base d'éléments portés au dossier.....
Et surtout elle ajoute:

"Cette décision est cohérente avec le licenciement des quatre autres salariés impliqués dans le même dossier, qui ne bénéficient d’aucun mandat syndical et dont le cas n’est donc pas soumis à l’autorisation de l’inspection du travail",


Pour avoir vécu moi même un licenciement alors que j'étais salarié protégé....je sais que l'employeur doit demander une autorisation soumise à l'appréciation de l'Inspection du Travail. L'Inspection du travail demande autant à l'employeur qu'à l'employé de fournir des conclusions. Ces conclusions sont également transmises à chacune des parties qui sont ensuite convoquées chacune séparément devant l'Inspecteur qui instruit le dossier.
L'Inspection du travail fait minutieusement toutes les investigations nécessaires avant de rendre sa décision par lettre recommandée. Statistiquement, l'Inspection du Travail rend autant de décision favorables que défavorables à l'employeur.

Ici, il semble que la ministre ait analysé l'affaire sur des éléments apportés au dossier mais apportés par qui? A-t-elle entendu l'employeur? On peut le présumer. A-t-elle entendu l'employé, on peut présumer que non......

En tout, elle désavoue sa propre administration et on reste assez stupéfait de l'aplomb de cette bonne femme qui l'an dernier ne savait même pas combien un CDD pouvait être légalement reconduit.

Et cerise sur le gâteau, elle ajoute que sa décision est cohérente eu égard au 4 autres salariés licenciés qui n'ont pas pu bénéficier de la protection spéciale des salariés protégés. Autrement dit elle remet en cause la notion de salarié protégé et rien que ce commentaire ahurissant de sa part, pourrait également faire invalider sa décision, outre le fait qu'une telle invalidation sera sans doute prononcée par le tribunal administratif étant donné le vice de forme apporté par une décision hors délai de sa part.....

Elle est nulle cette femme mais en filigrane, on voit bien que ce gouvernement a la volonté d'affaiblir les représentations syndicales au sein des entreprise et impose ses décisions par la force
avatar
Franz57


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum