Expressions pour parler français.....

Aller en bas

Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Jeu 12 Avr - 8:27



Pourquoi la noblesse a le « sang bleu » ?

L’expression « sang bleu » ne fait aucunement référence à la qualité du sang.

Elle est associée à la noblesse sous l’Ancien Régime et a pour origine une pratique au sein des cours des royaumes d’Europe 

et en particulier en France et en Espagne.

Au 17ème siècle, les nobles quel que soit leur sexe avaient une obsession : la couleur de leur peau.

Et contrairement à la mode contemporaine du bronzage, ils faisaient tout ce qu’il était possible de faire pour maintenir une peau

la plus blanche et la plus fine possible.

Ceci dans un seul but : que leurs veines, de couleur bleue donc, soient les plus visibles possibles.

Pour parvenir à un tel résultat il convenait d’éviter à tout prix le soleil et de se confiner à l’intérieur.

Des soins du visage et du corps étaient également utilisés pour accentuer la transparence de la peau.

Avoir les veines bleues apparentes permettaient par ailleurs de se distinguer de plus pauvres comme les paysans dont 

les travaux manuels dans les champs rendaient impossible une telle pigmentation.

Cette mode adoptée par la suite par la bourgeoisie perdura jusqu’au milieu du 19ème siècle,

date à laquelle l’expression même de « sang bleu » vit le jour pour désigner la noblesse.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Ven 13 Avr - 8:06


 
Pourquoi dit-on « un fayot » ?
 
D’un individu zélé avec sa hiérarchie, que ce soit un professeur ou un supérieur,
 
on dit dans le langage populaire que c’est un fayot.
 
Ce terme trouve son origine au XIXe siècle dans le monde de la marine.
 
Des haricots étaient alors fréquemment servis à bord des navires militaires en raison de leur faible coût et de leurs caractéristiques de conservation.
 
Mais ils ne faisaient pas l’unanimité chez les marins.
 
Pourtant ils revenaient fréquemment au menu. Par analogie on se mit à nommer ceux qui malgré des inimités flagrantes parvenaient
 
à voir leur contrat renouvelé grâce à des flatteries adressées à leurs supérieurs hiérarchiques.
 
Tout comme les fayots ils n’étaient pas aimé mais maintenaient leur place.
 
Un mot de l’expression connexe, « c’est la fin des haricots ».
 
Elle trouve son origine dans les internats du début du 20ème siècle.
 
Quand les réserves de nourriture étaient vides, des haricots étaient servis aux élèves.
 
Ce légume était considéré comme un aliment plutôt médiocre.
 
Quand même les haricots venaient à manquer, cela signifiait que la situation était catastrophique.
 
D’où l’expression souvent ironique « c’est la fin des haricots » employée quand c’est la fin de tout et qu’il n’y a plus d’espoir.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  morticia le Ven 13 Avr - 11:27

up

J'apprends !!! Merci.....
avatar
morticia
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Sam 14 Avr - 7:58


 
 
Pourquoi dit-on « c’est là que le bât blesse » ?
 
L’expression « c’est là que le bât blesse » qui est née au 15ème siècle,
 
désigne la cause d’une difficulté ou d’une souffrance et sert à la pointer explicitement.
 
Pour saisir sa signification il faut en premier lieu nous attarder sur la définition d’un bât (et non d’un bas).
 
Un bât était un dispositif en bois placé sur le dos des mulets ou des ânes.
 
Il servait à accrocher des objets, le plus souvent de lourdes charges.
 
Compte tenu du poids porté par l’animal, si le bât était mal fixé il pouvait souffrir.
 
Le bât pouvait en effet le blesser et l’endroit de la blessure devenait son point faible.
 
Appliquée aux hommes l’expression revient ainsi à désigner la raison d’une souffrance,
 
le plus souvent d’ordre psychologique.
 
A noter que l’adjectif « bâté » existe et se retrouve dans l’expression « un âne bâté »
 
qui désigne un individu à la fois bête, ignorant et ridicule.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 15 Avr - 8:08


 
 
Pourquoi dit-on « tomber dans les pommes » ?
 
Il existe deux explications.
 
D’abord cette expression serait née de la déformation de la vieille expression du Moyen âge « tomber dans les pâmes »
 
devenue aujourd’hui « tomber en pâmoison ».
 
Le terme « pâme » utilisé alors dans le langage soutenu était dérivé du verbe « se pâmer » qui signifiait perdre connaissance.
 
Plus tard en s’emparant du mot, le peuple déforma « pâme » en « pomme ».
 
Selon un seconde hypothèse l’origine de l’expression serait issue d’une œuvre de George Sand
 
« Lettre à Mme Dupin » dans laquelle l’auteur écrit « être dans les pommes cuites » pour signifier être très fatigué.
 
A l’époque, les pommes cuites étaient utilisées par le public lors des spectacles pour manifester son mécontentement.
 
Au théâtre elles étaient projetées sur les acteurs dont le jeu était approximatif.
 
Les tomates étaient bien trop chères pour les utiliser ainsi.
 
Les acteurs conspués étaient donc placés dans un état de fragilité qui correspond bien à l’expression « tomber dans les pommes ».

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  morticia le Dim 15 Avr - 10:23

Je suis encline a préférer " tomber dans les pâmes " ....avec comme souvent , passer d'un mot mal prononcé a l'autre ....

Merci Roberto ..... titfleur
avatar
morticia
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 15 Avr - 11:10

morticia a écrit:Je suis encline a préférer " tomber dans les pâmes " ....avec comme souvent , passer d'un mot mal prononcé a l'autre ....

Merci Roberto ..... titfleur


Mais pas en pâmoison.....

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Lun 16 Avr - 9:48


 
 
 
Pourquoi dit-on « du dernier cri » ?
 
L’origine de cette expression remonte au Moyen-âge. A cette époque il existe des crieurs publics.
 
Ils ont remplacé les tambours de ville et le métier qu’ils exercent de façon itinérante consiste à
 
se déplacer de localité en localité pour lire des textes.
 
Ainsi rendu dans un village, les crieurs publics prenaient place à des endroits stratégiques et
 
fréquentés comme les places ou les parvis d’églises pour y faire connaitre leur présence par le tambour ou la trompette.
 
La population ainsi avertie, les crieurs commençaient à déclamer leurs textes.
 
Il s’agissait d’informations importantes telles des décisions, décrets ou ordonnances royales.
 
Il pouvait encore s’agir de sentences, décisions de justice ou de bans.
 
Pour nommer ces nouvelles fraiches, ces actualités de l’époque, le peuple se mit à utiliser l’expression d’«annonces de dernier cri ».
 
Appellation somme toute logique puisque les toutes dernières nouvelles étaient aussi celles qui étaient les dernières criées.
 
Avec le temps l’expression s’appliqua non seulement aux informations ayant un caractère officiel mais aussi à tous types de nouvelles.
 
Dans certains villages suisses on trouvait encore des crieurs de rue dans les années 1960.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  morticia le Lun 16 Avr - 11:41

Ah !! J'apprends !!

C'est bien !! Very Happy
avatar
morticia
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  Sedna le Lun 16 Avr - 13:47

bravo Bravo Roberto et merci pour tes trouvailles !
avatar
Sedna
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mar 17 Avr - 8:07


 
Pourquoi dit-on « à tue-tête » ?
 
Celui qui chante à tue-tête a une voix si forte et puissante que le son qu’il émet peut faire mal à la tête.
 
Il est en tous cas le plus souvent dérangeant.
 
Dès le 12ème siècle « tuer » était utilisé dans diverses expressions afin d’exprimer l’idée d’évanouissement.
 
 Mais la locution « à tue-tête » trouve son origine bien plus tard, au XVIe siècle.
 
A cette époque le terme « tuer » ne signifiait pas seulement enlever la vie. Il pouvait être également être utilisé
 
pour exprimer l’idée de frapper le plus souvent à la tête ou bien signifier « fatiguer » ou « exténuer ».
 
 Cette dernière signification explique l’expression aujourd’hui disparue « à tue-chevaux » signifiant « très vite ».
 
Dès lors, le sens de l’expression qui nous intéresse est apparu naturellement et n’a pas évolué malgré les siècles.
 
 Quelqu’un qui chante ou crie à tue-tête a de fortes chances de fatiguer ceux qui l’entourent.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > Hier à 8:07


 
 
Quelle est l’origine de l’expression « faire un pataquès » ?
 
Faire un pataquès signifie donner une importance considérable à une situation ou un évènement qui ne le mérite pas.
 
Cette expression a pour origine une faute de liaison dans le langage oral.
 
Ainsi selon le grammairien du 18ème siècle Domergue, par ailleurs journaliste et membre de l’Académie française de 1803 à 1810,
 
 le spectateur d’une pièce de théâtre assis à coté de deux dames peu instruites aurait trouvé un éventail.
 
Il leur demanda s’il leur appartenait et se vit répondre : « Il n’est point-z-à moi » par l’une et « « il n’est pas-t-à moi » par l’autre.
 
 Face à cette erreur de liaison il aurait répondu  »alors je ne sais pas-t-à-qu’est-ce ! ».
 
Cette expression liée aux fautes grossières aurait ensuite été reprise dans le langage courant en se fixant,
 
 sans que l’on puisse réellement dire pourquoi, sur l’agitation et l’énervement en raison de choses sans grande importance.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  morticia Hier à 12:08

super up super


"
Il leur demanda s’il leur appartenait et se vit répondre : « Il n’est point-z-à moi » par l’une et « « il n’est pas-t-à moi » par l’autre.

Face à cette erreur de liaison il aurait répondu »alors je ne sais pas-t-à-qu’est-ce ! ».

Okayyyyyyyyyy !!!!!!!!

Là j'ignorais que ça venait de là !! me voilà moins bête ! Je n'en ferais pas un patakès... hello bravo
avatar
morticia
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > Aujourd'hui à 5:27


 
 
D’où vient l’expression « ça fait des lustres » ?
 
« Ça fait des lustres » signifie « ça fait très longtemps ». L’expression date du 17ème siècle.
 
Les « lustres » en question ne sont pas des appareils d’éclairage suspendus au plafond des salons.
 
Le lustre fait ici référence à l’unité de temps du même nom qui correspondait à une durée de 5 ans dans la Rome antique.
 
A cette époque le lustre était plus précisément une cérémonie de purification effectuée avant les recensements réalisés tous les cinq ans.
 
A cette occasion les censeurs, c’est à dire les hauts magistrats, le plus souvent choisis parmi les anciens consuls, étaient élus.
 
Mais le lustre désignait tout aussi bien la cérémonie que le laps de temps s’écoulant entre deux « lustres ».
 
Par extension, utilisé au pluriel, « des lustres » ont pris le sens d’une période toute à la fois de étendue et imprécise.

_________________
«Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat.»
Mark Twain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum